shop-cart

Now Reading: Interview avec Maïwenn Bramoullé

Interview avec Maïwenn Bramoullé

Maïwenn BRAMOULLÉ, Danseuse (Expérimenté(e)) à Paris répond à quelques questions que nous lui avons posées.

Pouvez-vous vous décrire en quelques mots ?

Je m’appelle Maïwenn et je suis une jeune femme de 21 ans originaire de Bretagne. Je suis quelqu’un de très dynamique et active, avec une grande volonté d’apprendre et en constante recherche de nouvelles expériences professionnelles.
C’est pour cela que je vis actuellement sur Paris pour pouvoir exercer mon métier qui n’est autre que la danse.

 

A quel âge avez-vous commencé la danse ? Expliquez-nous un peu votre parcours …

J’ai commencé la danse à 6 ans dans le Var avec Morgane Barret et Frédérique Levastre où je me suis formée principalement en danse classique et jazz. Par la suite, je suis retournée en Bretagne vers l’âge de 10 ans et j’ai commencé la danse de caractère, les pointes et le contemporain à l’école de danse Sandie Trévien. Dès lors que j’ai obtenu mon baccalauréat ES (mention bien), je suis allée habiter sur Le Mans pendant 3 ans où j’ai pu y obtenir mon EAT jazz (Examen d’Aptitude Technique) et me former en cabaret, chant et comédie, et décrocher le diplôme d’Artiste Interprète du Music Hall à l’INM (Institut National des Arts du Music-Hall).
Afin d’aborder et de maîtriser d’autres styles, je me suis tournée vers le street jazz, le hip-hop, les claquettes, ainsi que le dancehall ou l’afro. Pour approfondir d’autres disciplines, je continue à me former en chant et en comédie.
J’ai travaillé en tant que danseuse pour une tournée d’été, sur les récents spectacles de Noël chez Disneyland Paris, pour Amir, des clips, dans des cabarets, pour le prochain film “Les Chatouilles” et en événementiel comme sur l’ouverture de l’Euro 2016, Make Up For Ever, Sephora, en tant que pompom girl ou pour des shows coiffures avec Raphaël Perrier.
J’ai également eu l’occasion de chorégraphier des spectacles, d’enseigner le Pilates, de donner des cours de fitness et stages de danse, et d’animer lors de mes saisons d’été.
De plus, j’ ai pu figurer dans des films comme « Première année » de Thomas Lilti ou encore pour des courts métrages ou web-série.
Pour finir, je suis également modèle photo à mes heures perdues, cela me permet de m’ouvrir à une autre branche et ainsi de compléter mon book pour pouvoir postuler aux castings et démarcher le monde artistique.

Est-ce que les histoires qu’on raconte sur les danseuses sont vraies ? Est-ce que c’est un univers de rivalité permanente ?

Pour être honnête, oui c’est un univers compétitif, mais je n’irais pas jusqu’à dire qu’il y a une rivalité permanente.
Souvent, c’est en audition que l’on peut voir une certaine «  compétition » , car c’est à partir de ce moment là qu’il faut tout donner et « se vendre ». Quand je dis « se vendre », c’est utiliser toutes les capacités que l’on a acquis pour pouvoir danser et interpréter au mieux la chorégraphie imposée, ou lorsque l’on nous demande d’improviser dans le/les styles dans lesquels on se sent le mieux.
En effet, il y a beaucoup de demandes pour peu d’offres, alors il est facile de se retrouver à 500 voire plus en audition pour seulement quelques places…
Il faut savoir aussi que ce n’est pas parce qu’il y a une audition que l’ambiance est à la rivalité !!! Nombreuses sont les auditions passées dans la joie, la bonne humeur et le partage. Car, oui, une audition c’est aussi du partage ! Et je trouve, pour ma part, que c’est en audition que l’on en apprend le plus. En effet, chacun à son univers et il est très formateur de regarder les autres et de comprendre comment chacun interprète.

Maïwenn BRAMOULLÉ
Danseur / Danseuse (Expérimenté(e))
Paris, France
Son book folio : maiwennbramoulle.book-folio.fr/

Quelques clichés issue de son travail :

Photographe : Thomas Gerard

Photographe : Ilyas Guertili

Photographe : Ilyas Guertili

Photographe : Ilyas Guertili



Laisser un commentaire (0)

Sauvegarder cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 People Replies to “Interview avec Maïwenn Bramoullé”


More from Interviews Category